.


L'allergie



Alors que les classiques rhumes des foins apparaissent en mai-juin, les allergies provoquées par le pollen d'ambroisie sont beaucoup plus tardives : elles commencent en général vers la mi août et peuvent se prolonger jusqu'en octobre, avec un maximum d'intensité en septembre.

Les plus courants sont de même nature que le rhume des foins.
Ils prennent plusieurs formes :

-RHINITE : nez qui pique, coule, éternuements

-CONJONCTIVITE : les yeux sont rouges, gonflés,
larmoyants et ils grattent

-TRACHEITE : toux sèche

-ASTHME : difficulte à respirer, parfois très grave chez les personnes sensibles

-URTICAIRE, ECZEMA : atteintes cutanées :
(rougeurs, boutons, démangeaisons)

Le pollen de l'ambroisie provoque chez de nombreuses personnes des réactions allergiques : 6 à 12 % de la population est sensible à l'ambroisie. Il suffit de 5 grains de pollen par mètre cube d'air pour que les symptômes apparaissent.

Avec le diabète, l'asthme sera très certainement la maladie chronique la plus frequente du XXIe siècle. En augmentation régulière dans tous les pays developpés, cette affection n'épargne pas la France ou l'on compte plus de 3 millions d'asthmatiques. Zoom sur une maladie qui ne manque pas de souffle.L'asthme touche en France 3,5 millions de personnes, dont un tiers a moins de quinze ans. Environ sept personnes par jour meurent d'asthme alors qu'on dispose de traitements très efficaces. Quand suspecter un asthme ? Comment est posé le diagnostic ?...

Pollens

Chargement...


Ambroisie

Chargement...


La qualité de l'air des Pays de la Loire

Chargement...


Rhinite et asthme professionels aux végétaux.



Chargement...